Hélios Rum Rhum Blanc 40°

TROUVER UN RHUM

ACTUALITES

27 mai 2016 09:19:14 - AMBIANCE RHUM - DEGUSTATION

Pour ce premier rapport de dégustation post RhumFest, Jean-Claude Liméa et moi-même quittons les Antilles et l’Amérique du Sud pour un nouveau voyage en Asie. Après la Thaïlande (où nous retournerons bientôt), nous posons notre verre au Japon et plus précisément à Okinawa pour y découvrir la distillerie Hélios et son rhum pur jus à 40°. Sa robe est limpide, brillante avec un léger gras visible. Le nez s’ouvre sur la canne, une canne fraîche, humide, sucrée, très agréable, suivi par les vapeurs d’alcool et les éthers. Puis viennent des notes plutôt florales telles que la violette et la rose (côté bonbon) et des senteurs de pâte de fruits cuits comme le coing, la mangue, l’ananas et le maracudja. Sur le 2ème nez, nous retrouvons ce côté fruits cuits et ainsi que la canne, mais une canne moins fraîche, moins légère. Nous avons plutôt un côté écorce humide de canne écrasée, puis vient le foin vert, le poivre vert et pour finir des odeurs de papier ancien. L’attaque en bouche se fait sur l’alcool et la canne verte, suivi par le sucre, la cannelle et le bois mouillé. Puis viennent des notes de noix de macadamia (sans le gras, plus le côté rancio de la noix) pour finir sur le poivre, le litchi et une petite astringence. Une vraie longueur en bouche se fait sentir sur une sensation d’eau parfumée (bonbon à la rose) et d’alcool de riz, mais est vraiment marquée par un manque flagrant de puissance. Au 3ème nez, nous retrouvons le sucre et la canne, mais une canne humide, fermentée que l’on a entreposée et « oubliée » après la coupe… pour finir sur un côté menthe fraîche. Pour conclure, nous dirons que notre voyage à Okinawa, nous a laissé perplexe. En effet ce rhum nous a beaucoup plu par son nez et son attaque en bouche mais nous a surpris par son final… qu’il soit au gustatif ou olfactif. A tester car néanmoins intéressant et cela change des autres rhums du Japon.