Malteco Rhum Vieux 25 ans Reserva Rara

  • Marque : Malteco
  • Distillerie : Licorera Quezalteca
  • Région : Amérique latine
  • Pays : Guatemala
  • Degré : 40,00°
  • Couleur : vieux
  • Composition : Melasse
  • Volume : 70 cl
  • Âge : 25
  • Année commercialisation : 2016
  • Prix de commercialisation : 85,00 €

  • Description : Ce rhum est élaboré selon le style "Guatemala" à base de jus de canne à sucre dans des alambics à colonne. Il est vieilli pour une période de 25 ans en ex-fûts de bourbon américain. C'est un rhum intense et équilibré aux arômes de fruits secs, chocolat et caramel. Une finale douce et persistante. Sur l'étiquette de la bouteille on retrouve le Quetzal qui est l'interprétation moderne d'une légende de la préhistoire et qui est un petit oiseau typique au plumes de "plus d'un mètre de long".

  • Note de dégustation : Nez : caramel, chocolat, fruits secs Bouche : intense et équilibrée, finale persistante et douce Couleur : ambre foncé aux reflets cuivrés

TROUVER UN RHUM

ACTUALITES

14 juin 2016 15:42:33 - AMBIANCE RHUM - DEGUSTATION

Aujourd’hui, Ambiance Rhumrumron, Jean-Claude Limea et Jean-Marie Cornec vous emmènent au Guatemala. Le 29 février de cette année nous vous avons présenté le « MALTECO 20 ans Reserva del fondator ». Laissez-nous vous présenter maintenant le « MALTECO 25 ans Reserva Rara ». A l’œil, une belle couleur acajou, avec des reflets dorés et cuivrés et une jolie transparence. Quelques jambes sur le verre nous confirment un peu de gras. C’est un beau rhum de mélasse, distillé en colonnes et vieilli pendant au moins 25 ans dans des fûts de chêne américains ayant contenu du Bourbon. Le nez est doux, sucré et rappelle la mélasse avec un côté gourmand, très vanillé, passant par des touches pâtissières, du caramel et des notes doucement chocolatées. La première bouche nous apporte du café noir, un peu amer, puis du caramel brûlé et une touche alcooleuse, mais sans excès. La suite de la dégustation montre une disparition de l’aspect vanillé, avec des arrivées puissantes de poivre noir, des passages mentholés, des touches de fruits secs et surtout une présence gustative un peu terreuse, rappelant le bois brûlé humide. Le 2ème nez et la rétro-olfaction nous confirment la disparition de la vanille, au détriment d’une légère persistance d’amertume et de café grillé, sur une impression douce de sucre fondu. Le verre vide et sec, après quelque temps, nous fait vraiment penser au sucre vanillé, avec un petit quelque chose de végétal séché … C’est un rhum que j’essaierai bien avec un cigare dominicain tel que « Corazon » ou « Davidoff Puro Oro ».