Flying Dutchman n°1 rhum blanc

  • Distillerie : Zuidam Distillers
  • Région : Europe
  • Pays : Pays Bas
  • Degré : 40,00°
  • Couleur : blanc
  • Composition : Melasse
  • Volume : 70 cl
  • Prix de commercialisation : 39,00 €

  • Note de dégustation : AU NEZ Frais, épicé, solide. EN BOUCHE Pleine, notes sucrées de vanille et mélasse, épices. LE FINAL Douce, vanille, mélasse, agrumes.

TROUVER UN RHUM

ACTUALITES

27 mai 2016 09:15:45 - AMBIANCE RHUM - DEGUSTATION

Bonjour à tous, Aujourd'hui nous nous dirigeront vers un rhum Européen pur produit de mélasse pure canne ! Ambiance Rhumrumron et moi-même JC liméa allons à la rencontre du Rum Flying Dutchman N°1 La présentation au verre nous permet de distinguer une belle robe limpide transparente, reflétant la lumière sans entrave, un léger film de gras (glycérine) est visible et des larmes sont présentes. Le premier nez au-dessus du verre reste assez sur les notes d'alcool éthérique voire proche du formol en s'approchant. L'aération aidant, des notes plus plaisantes apparaissent ; on découvre ainsi la mélasse avec ses approches de sucre cuit limite caramel fin, proche du bonbon avec ici un côté sucre du Galabé. Une fraîcheur mentholée est aussi présente et amène une touche rafraîchissante à laquelle se mêlent les notes herbacées et celles de la noix de coco fraîchement râpée. Dans le verre, le nez découvre la canne fraîche et la vanille très légère qui donne une trace pâtissière à l'ensemble avec ce léger côté beurré noisette qui après 10 mn d'ouverture laisse la place à des notes plus fermées, de vieilles boites non ouvertes. La bouche est un peu décevante au premier abord, elle reste plate la présence d'eau est flagrante puis viennent des notes d’amertume végétales herbacées fraîches et de bois (canne ici je pense). Puis le poivre amène son piquant, suivi par l'alcool ; la longueur se fait sur la chaleur (et va même descendre jusqu'au ventre) et sur l'amer du bois vert mais reste tout de même moyenne. La finale laisse une petite note sucrée faisant penser à une vodka et finit sur des notes de mine de crayon de papier. Le nez au verre fini, laisse quant à lui des notes agréables de canne, légèrement mentholées et pâtissières, proches de la fève de Tonka pour finir encore une fois sur la mine de crayon de papier ! Au final, le Flying Dutchman N°1 reste un rhum qui évolue peu, avec peu de surprise, légèrement effacé et ce malgré une jolie petite note de coco et la fraîcheur de la menthe ! La présence trop pesante de l'amertume peu en déranger certains car peut être trop marquée. A savoir : ce rhum est vieilli 12 mois en fût de chêne neuf américain où il est introduit à 60° après une sortie de colonne à 80° puis blanchi et réduit à 40°. On peut penser que la réduction lui enlève peut-être beaucoup d'éléments et que son temps en fût est peut-être trop long ! En espérant que la lecture vous aura plu, je vous souhaite une bien belle semaine autour du rhumrumron et espère lire les commentaires de ceux qui auront la chance de goûter ce Flying Dutchman N°1.